Je viens de visualiser la conférence de Robert C. Martin au Devoxx’09 sur le métier logiciel.

Robert nous fait part de sa (pré)histoire de l’informatique. Avec beaucoup de verve, il fait des recommandations  importantes sur le métier logiciel.

Sur l’assurance qualité

Le leitmotiv du développeur devrait être : « L’Assurance Qualité ne trouvera RIEN », aucun bug.

Mon commentaire : Dans ma propre expérience, j’ai trop souvent rencontré des personnes pensant le contraire : ce n’est pas grave s’il y a un bug, l’Assurance Qualité le trouvera, c’est son métier après tout !

Organisez l’Assurance Qualité pour qu’elle définissent les tests avec le business analyst. Ces tests sont la Définition du Fini (Definition of Done). C’est vraiment fini quand tous les tests automatiques écrits par la QA et le business passent. Donc, la QA a un rôle de spécification pas de vérification !

Sur les équipes de développeurs

On rencontre souvent des équipes de 2,5 personnes alignées sur un projet. D’où vient cette demi-personne ? Former des équipes de 10-12 personnes. Acceptez plusieurs projets pour cette équipe et garder l’équipe ensemble. Vous pourrez beaucoup plus facilement gérer les variations de priorité avec une telle équipe !

Comment être sûr qu’on a affaire à un bon développeur. La certification est-elle une solution ? En fait, Robert C. Martin recommande d’avantage une relation de type maître-apprenti. Et de changer de maître de temps en temps pour acquérir une autre vision.

Mon commentaire : Un peu comme les compagnons du Tour de France.

Vous pouvez le contacter via : unclebob@objectmentor.com ou www.objectmentor.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PageLines